Réunion des correspondants sylvo-cynégétiques des CRPF

Harmoniser les outils de diagnostic de l’équilibre forêt-gibier

sur l’ensemble des régions

Le jeudi 6 avril dernier, les correspondants sylvo-cynégétique des CRPF se sont réunis à la Fédération des Forestiers Privés de France à Paris pour discuter les possibilités d’harmoniser et mettre en place des outils de diagnostic de l’équilibre forêt-gibier dans les forêts privées.

Sous la présidence de Mme Hubert (directrice générale du CNPF) et de M. Pierre Beaudesson (CNPF), les correspondants sylvo-cynégétiques ont fait état des outils de diagnostic développés en vue de participer à la restauration de l’équilibre forêt-cervidés. Les 13 participants ont discuté autour du Livre Blanc pour un équilibre faune flore en Alsace, du guide pratique de l’équilibre forêt-gibier en Bretagne et des observatoires régionaux en Aquitaine et en Haute France. Ils ont également partagés leurs expériences sur des enquêtes, des fiches techniques et des protocoles de diagnostic. Le projet ReForest était représenté par Anders Mårell et Cédric Patinaud qui ont présenté les objectifs et le contenu du projet. M. Mårell a souligné la force des outils au sein des CRPF comme la base de données Merlin et les documents de gestion durable (plan simple de gestion, code des bonnes pratiques sylvicoles) qui devraient être mobilisés dans la gestion de l’équilibre forêt-gibier.

Cette table ronde fut l’occasion de mettre en avant la priorité des 3 actions sylvo-cynégétiques parmi les 45 préconisées dans le cadre du nouveau Contrat d’Objectifs et de Performance (COP) signé le 2 février 2017 à la demande du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (http://www.cnpf.fr/actualite/voir/855/n:1543).

De ces 3 fiches-actions découle la mise en place d’une cellule innovation (action n°23), dont la collaboration méthodologique des experts forestiers (SPF, CRPF et ONF) permettra d’harmoniser les outils de diagnostic et de contrôle pour avoir la capacité d’identifier les zones en déséquilibre et de « cristalliser les graines d’un système à rendre dynamique » pour une cohésion régionale en termes d’objectifs et de représentativité dans la Commission paritaire à la CDCFS. Rappelons ici que la consolidation des relations entre différents acteurs concernés par la gestion de l’équilibre forêt-gibier ne pourra évoluer que par la reconnaissance des compétences respectives, qui sera notamment rendue possible grâce à l’organisation de diagnostics partagés (action n°24) et de formations concertées à différents niveaux (action n°25).

Dans le cadre du projet ReForest, nous poursuivons les échanges avec les CRPF en essayant de trouver des synergies entre les différentes initiatives, afin d’optimiser les ressources et de mobiliser les informations disponibles. L’harmonisation d’une procédure au niveau national pour le suivi et le diagnostic de l’équilibre forêt-gibier au sein des CRPF sera un pas en avant.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Anti-spam : saisissez les chiffres correspondants *